L’abstraction m’invite à épurer le regard.

La recherche des moments d’équilibre qui peuvent basculer d’un instant à l’autre, me passionne.

J’aime peindre le fugitif parce qu’il révèle la perpétuelle transformation des choses.